En creux

creux

Ma vie me parait en creux ces temps-ci… Frustrations professionnelles, où j’ai le sentiment de pagayer à cotre-courant avec quelques idéalistes comme moi, tandis que la capitaine s’enfonce de plus en plus dans lez eaux bourbeuses de la fuite en avant et du n’importe quoi

Frustrations personnelles où je n’ai le temps de rien, même d’écrire ici, et quand j’ai le temps, je me sens tellement fatiguée…

Irritable, angoissée et hypertendue..Sans même la volonté de mettre à profit toutes mes belles séances de sophrologie

Quelques décisions, comme la résiliation de WW qui ne convient vraiment pas. Mon problème est dans ma tête… Si ma tête va mieux, mon corps s’allégera…

Le sentiment de passer à côté de la vie et de ne rien faire de bien.

La fiction, l’écriture, la lecture, sont mes bouées de sauvetage…

 

Publicités

Exercice de sophrologie #1Chercher la force

Femme-avec-bras-en-l-air

Ce sera une nouvelle rubrique ici, d’abord égoïstement, pour moi-même, afin de me souvenir, sur le conseil de ma sophrologue préférée, et puis, pour partager un peu de mon expérience personnelle et enthousiaste.

Attention, les notes qui vont suivre ne trouvent leur expression que dans le cadre d’un suivi effectué par un sophrologue diplômé, dans un protocole précis et personnalisé. Je ne prétends absolument pas conseiller quoi ou qui ce soit, mais simplement donner un aperçu de mon vécu personnel.

Donc, un exercice que j’ai fait hier, et qui m’apporte beaucoup en termes d’énergie et de force.

Jambes écartées à hauteur du bassin, bien à plat. En inspirant, on décale son poids sur la jambe droite, on lève le bras vers le haut, pour aller chercher la force, puis on bloque la respiration en retenant la force, et on expire en diffusant la force sur tout son corps.

3 fois de chaque côté. Puis une dernière fois avec les 2 bras, pour équilibrer le corps.

La chaleur, la maitrise de soi, le calme.

Ce fut mon début de séance, suivi d’un grand exercice d' »ancrage » dont je ne parlerai pas ici, mais qui m’ouvre, encore une fois, de nouvelles portes sur moi-même.

Calme plat

image

En vacances, je suis comme la mer, calme en apparence. Une certaine façon de vivre la plage en groupe se termine… Suis-je la seule à le voir ?

Je ne pense pas le regretter vraiment, contrairement à ce que j’imaginais. Sur ce point, comme sur beaucoup d’autres, j’ai l’impression d’être à l’aube d’un nouveau départ, non pas en surface comme les autres années, mais en profondeur… La sophrologie n’y est pas étrangère, j’ai même testé la méditation face à la mer…

Je suis même impatiente de rentrer!

Appel d’air

canapé

 

Il est curieux de constater que malgré mon épuisement et l’attente désespérée des vacances (Samedi, direction la mer…LA MER), je fourmille de projets et d’activités…Tout en m’effondrant comme une loque ultime à peine rentrée chez moi…

Je me dis tous les ans que je vais profiter de l’absence des enfants pour faire toutes ces choses que je n’ai pas le temps de faire durant l’année, et je procrastine allègrement, mais, avec de moins en moins de culpabilité…

Je revendique mon droit à la paresse…

Conciliatrice

enclume

Je veux toujours concilier tout et tout le monde… J’ai horreur des conflits, même si je ne m’effondre pas en cas de dispute…

Résultat : Je suis toujours inquiète, toujours entre le marteau et l’enclume, et j’ai bien l’impression que personne ne s’occupe de savoir ce que je pense vraiment.

De plus en plus, je préfère me taire et laisser mon esprit s’évader…

Prison mentale ? Autant reconnaître que la séance de sophro sur la vivance de la liberté n’a pas été une partie de plaisir… (Trad. Je me suis effondrée comme une loque...)

Choc intergalactique

Image

 

– « Dis Maman, qu’est que tu dirais si je te disais que j’avais un copain ? »

– « ….. »

Après ce choc intergalactique, un petit bilan s’impose, histoire de vérifier que je n’ai rien oublié : Bras, jambes, tête…(Surtout tête, oui...)

Cours d’ATF de vendredi : J’ai bien travaillé. Je ne pouvais plus lever mes bras le soir-même, mais le lendemain aucun problème. En revanche, je hais le gainage, je n’y arrive pas. Quand j’aurai (re)constitué une sangle abdominale digne de ce nom, ça ira sans doute beaucoup mieux…

WW Après un grand moment de flottement dû à ma procrastination maladive et au fait que les jours fériés du jeudi ont beaucoup nui à mon assiduité au réunions du …jeudi, j’ai refait le point « points » vu que ça n’était pas si catastrophique, et on continue donc du bon pied… (Malgré les réflexions conjugales acrimonieuses –as usual– sur l’absence de fromage dans le réfrigérateur...)

Sophro J’ai réussi à appliquer la séance pour réfréner une pulsion alimentaire. On est loin du compte, mais ça a marche; il faut aussi savoir renoncer au confort de faire la cuisine en grignotant un truc et en en buvant un autre…Pas gagné, mais il parait qu’il faut 7 semaines pour perdre une habitude… Si je tiens jusqu’au départ en vacances, ça sera en bonne voie.

Jogging : Faut vraiment que je m’y remette… Et que j’arrête de me trouver des excuses : Pas les bonnes chaussures, pas de playlist, pas le temps…

Boulot : J’ai le popotin entre 2 chaises, que choisir ?

Programmation des repas: Un grand bravo à moi-même, on repart en 3ème semaine !

Rangement de maison, de boite mail, de bureau, de neurones : En chantier !