Ma vie de courgette #1

Ma vie de courgette

La courgette a décidément une place importante dans ma vie ! Ainsi, comme j’avais envie de re-créer, d’une manière plus light que dans mon ancienne vie de blogueuse, une sorte de revue de presse/revue de la semaine, ce titre s’est facilement imposé à moi, inspiré par un post récent. J’ai envie d’y parler de tout et de rien, dans le vrac et le désordre le plus complet, puisqu’après tout, c’est vendredi… Et que le vendredi, c’est beau la vie…

C’est beau la vie, quand mon nouveau bureau et ma nouvelle bibliothèque sont arrivés et que je m’installe pour la première fois à ce meuble, attendu si longtemps en imaginant la chaise de bureau jolie que je vais acheter pour finir le tout…

C’est moins beau la vie, quand je réalise que la box changée la semaine dernière a perdu la vie dans l’aventure du déménagement dudit bureau et clignote désespérément rouge SOS !

C’est encore moins beau quand le monsieur du SAV veut absolument mon numéro de portable pour « vous transmettre les informations au fur et à mesure » et que le texto annoncé indique que je peux suivre l’avancement du dépannage sur Oxxxxx.fr ! D’accord, monsieur, dis monsieur, je me connecte comment sans ma box ?

C’est embêtant la vie, quand je réalise qu’à 2 jours de l’anniversaire de mes parents, je n’ai toujours AUCUNE idée cadeau, qu’ils ne « veulent rien » et seront bien entendu très déçus si effectivement je ne ramène « rien » !

C’est beau quand même la vie, quand j’entends mon adote, pas-beaucoup-rebelle-mais-quand-même-un-petit-peu , m’ annoncer qu’elle viendra me voir au collège, pendant le pensum assumé de tenue du bureau de vote réservé aux parents d’élèves investis et/ou déjà élus…

C’est encore plus plus beau quand l’adote ne vient pas, mais que le pré-ado vient faire un gros bisou à Maman, accompagné d’un copain, qui plus est (Il n’a pas encore honte de ses parents celui-là !)

C’est beau la vie quand ce soir c’est le week-end, et qu’il ne sera pas parasité par les inquiétudes de travail qui m’ont gâché la vie depuis 10 jours

C’est inquiétant la vie, quand je me rends compte que malgré toutes ces séances de sophrologie, je n’arrive toujours pas à stopper ces compulsions alimentaires qui m’amènent parfois à me haïr moi-même…

Et pour finir, mes 3 bonheurs du web de la semaine :

Ce billet de la Blonde Paresseuse qui me fait chanter « take my breath awayyyy » depuis tout à l’heure…

– La découverte du power patate sur le site de Florence Servan-Schreiber, une adresse que je vais explorer et ré-explorer…

Ce timelape sur voyager.loin, un site qui me fait rêver, et qui a donc nourri ma fixette écossaise depuis quelque temps…

Bon week-end…

Espace de travail

Accesoires de bureau

Les temps sont durs au travail..

Délocalisation, stress, angoisse du lendemain et pression du chiffre et des résultats…

Au fil des années, je me suis approprié cet espace de bureaux pas assortis et d’armoires dépareillées… Et aujourd’hui, j’y ai mis la dernière touche, plutôt comique quand on sait que dans 6 mois je n’y serai plus… (Mais, j’aurai toujours un travail, ce qui est LE point, mais qui n’est pas non plus une raison pour tout accepter…)

Par ordre d’arrivée, sont venus donc agrémenter ma vie laborieuse

– Ma plante anti-pollution, offerte à tous les participants lors d’un séminaire, pour laquelle j’ai fait l’acquisition d’un joli pot ROSE et qui résiste à tous les arrosages ou non-arrosages de ma part, de celle de mes collègues et même de la femme de ménage !

– Ma très girly trousse « Paris » avec une pendeloque en forme de Tour Eiffel. A la base, elle a été offerte comme contenant de chocolats à ma mère. J’ai recyclé ce bel emballage, que plusieurs collègues m’envient…

– Ma souris ROSE m’a été offerte il y a 2 ans par ma collègue pour remplacer ma triste souris noire en état d’agonie avancée…

– A Londres, l’année dernière, suite à un pari idiot, j’ai acheté ce magnifique mug  » Royal Wedding » dans lequel je bois tous les jours mes excellents thés Kusmi que je préfère au triste Lipton fourni par l’entreprise (Les amateurs de thé comprendront…)

– Aujourd’hui, je me suis donc offert ce diffuseur d’huiles essentielles ROSE à port USB dans lequel j’ai instillé un complexe HE sobrement nommé « zen » et qui ne pourra pas nuire à notre ambiance…

Voilà, maintenant qu’il va falloir déménager, je suis enfin bien installée, avec de plus un fauteuil de bureau gentil avec mes lombaires, des collègues que j’apprécie la plupart du temps et parfois un peu de musique douce à la radio…

PS Je suis une grande fan d’une certaine couleur, sauras-tu la retrouver ?

 

 

Vis ma vie (de courgette)

 

Mmm, admire ma jolie planche à découper rose et mon savant mélange des 2 couleurs de courgettes  !

Mmm, admire ma jolie planche à découper rose et mon savant mélange des 2 couleurs de courgettes !

Il faut savoir que pour la deuxième année consécutive, chez nous, il y a un (petit) jardin, fierté et sujet quasi unique de discussion de l’autre moitié de mon couple…

Il faut savoir aussi que j’ai mentionné une fois ou deux le fait que j’aimais les courgettes. (Ca, où le fait d’en mettre au menu à peu près une fois par semaine, va comprendre…)

Ainsi donc, nous avons dans ledit jardin quelques pieds de courgettes…

Lesquels ont fort logiquement décidé de tous produire en même temps…

En 2 semaines nous avons donc mangé successivement, un cake courgettes/feta, une quiche à la courgette, des courgettes au wok, une terrine de courgettes, une omelette courgette/basilic, et je médite un gâteau chocolat/courgettes pour ce week-end…

J’ai même acheté un ouvrage fondamental sobrement intitulé « Trop bon, la courgette »…

Un enfant m’a mentionné le fait qu’il aimerait lire un livre appelé « Autobiographie d’une courgette » dont un film a été tiré, d’après le moteur de recherche…

Si j’étais bouddhiste, je m’interrogerais sur ma prochaine réincarnation…

Vive moi !

coeur

Voilà un titre de post pour le moins immodeste…Mais quand même, vive moi…

Je viens de relire quelques mails d’il y a pile 1 an, et je m’aperçois que j’ai fait de sacrés progrès.

Pendant les vacances, j’ai pensé… à moi.

Nonobstant les quelques concessions normales familiales ou conjugales pour que ma liberté n’entrave pas celle des autres, j’ai réussi pendant ces vacances d’été :

– A ne pas me laisser polluer par les problèmes des autres

– A ne pas trop me ruiner le moral à coups de complexes

– A parler à certaines personnes sans timidité excessive

– A laisser filer ce qui ne me plaisait pas

– A ne pas me sentir obligée de faire des choses qui ne me plaisaient pas (Grande victoire, ça… La griserie de la liberté yeah…)

– A calmer le jeu face aux personnes qui cherchent clairement les disputes pour tout et rien

– A lire, lire, lire…

Quel bonheur, quelle joie quand j’y repense…

Il parait que la quarantaine est la décennie où l’on se trouve. J’ai eu un peu de retard à l’allumage, mais force est de constater que c’est vrai…

Un peu d’autosatisfaction ne peut pas nuire…

S’aimer, c’est plus fort que tout…

ob_ec6fd1_1

 

Dans ma revue de blogs, il y a quand même une image qui m’a accrochée. Je suis fan de ce blog là…  Et plus spécialement de la rubrique, « c’est vendredi c’est le bordel »…

Et bien, le monsieur il m’a fait peur, d’emblée… C’est pas interdit par la Convention de Genève, ça ?

Le rapport avec le thème de ce blog ? « Vivre mieux, de corps et d’esprit »  ?  Je viens de résister de justesse à l’achat irraisonné de baskets de luxe, il ne faut pas de demander d’être cohérente, en plus !